Pour résoudre les problèmes d’humidité dans une maison, il est indispensable de s’équiper d’un bon déshumidificateur d’air. Ce dispositif permet de réduire le taux d’hygrométrie, que ce soit dans une grande pièce non chauffée ou un placard mal aéré. Pour bien le choisir, voici quelques paramètres à prendre en compte.

Les principaux critères à prendre en compte pour choisir un déshumidificateur

Face à la multitude des offres pour cet appareil, le client se demande souvent comment choisir un déshumidificateur ? Et quels sont les principaux critères à considérer pour réussir son choix ?

Pour choisir un déshumidificateur, la capacité d’absorption est le premier élément à tenir en compte. Elle dépend généralement de la surface de la pièce. Si elle est de 15 m², il est recommandé de choisir un modèle capable de déshumidifier des espaces allant de 20 à 25 m². Les fabricants ont obtenu ces chiffres lors d’un test de l’appareil dans des conditions très favorables à son fonctionnement. À noter qu’un modèle de déshumidificateur à absorption, réduit le taux d’humidité de l’air avec des substances chimiques comme le gel de silice. Ce dernier récupère les molécules d’eau.

Le particulier doit également se pencher sur la contenance du réservoir d’eau. Concrètement, le réservoir est l’endroit où l’appareil stocke l’eau captée. S’il est petit, l’utilisateur doit le vider régulièrement. Bien entendu, cela dépend principalement de sa taille. Il convient également de vérifier le système d’évacuation d’eau de l’appareil. Il existe des modèles qui peuvent être vidés manuellement, et d’autres qui sont auto-vidange. Pour la version manuelle, il faudra ouvrir le dispositif pour vider le réservoir une fois plein. Tandis que le modèle auto-vidange nécessite le raccordement à un tuyau afin de simplifier l’évacuation de l’eau.

Jeter un œil sur la puissance et le niveau sonore de l’appareil

Avant d’acheter son déshumidificateur, il faut également vérifier la puissance. Il s’agit d’un critère important pour éviter les mauvaises surprises sur la facture d’électricité. Elle est généralement exprimée en litres d’eau extraits par heure ou par période de 24 heures, sans oublier la surface couverte en mètres carré. Quoi qu’il en soit, il est déconseillé de choisir un dispositif de puissance faible. Il existe des modèles performants et moins énergivores sur le marché. Les appareils peu puissants ne permettent pas de traiter correctement l’humidité de la pièce dans laquelle ils sont installés.

Le consommateur doit aussi s’attarder sur le niveau sonore du matériel. Pour rappel, un déshumidificateur d’air puissant est plus bruyant. Ce qui est sans importance si l’appareil est installé dans le sous-sol. En général, ce niveau de bruit doit être compris entre 40 et 55 décibels pour une pièce de 50 mètres carré. Si le bruit qu’il émet constitue un facteur de choix important, il est préférable d’opter pour un modèle qui possède des réglages. Ainsi, le particulier peut réduire sa vitesse de fonctionnement. Et donc, ce niveau sonore sera réduit de manière conséquente, rendant possible de l’installer dans sa chambre.

Catégories : Maison

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *