Les piscines ne sont plus aujourd’hui l’apanage des belles propriétés. Elles se sont largement démocratisées pour être accessibles au plus grand nombre. Plus rapides à installer et surtout plus économiques que les piscines creusées, les piscines hors-sol permettent de se rafraîchir et de profiter de l’été dans son jardin. Quel que soit le modèle choisi, elles se posent simplement sur le sol et se montent avec un peu de méthode et quelques notions de bricolage.

Une réglementation simplifiée

Les piscines hors-sol ne sont pas soumises à la réglementation des piscines en dur (enterrées ou semi-enterrées) et ne nécessitent aucun permis de construire, à condition que la surface du bassin n’excède pas 20 m2, 1 m de hauteur de paroi et que la piscine respecte une distance minimum de 3 mètres entre le bassin et les limites de la propriété. Si tel n’est pas le cas, une déclaration de travaux sera exigée.

Les 2 types de piscine hors-sol autoportantes

Les Piscines autoportantes, simples et vite montées

La piscine autoportante est une piscine hors-sol démontable. On distingue dans cette catégorie de produits, les piscines autoportantes souples et à armatures.

La piscine autoportante souple 
Assimilée à une piscine gonflable, elle est constituée d’une toile armée en PVC, sous forme de boudins. En gonflant le boudin supérieur de la structure, l’ensemble prend forme lorsque le bassin se remplit. L’eau suffit à maintenir debout la piscine. Ces piscines sont dotées d’un système de filtration.

Pratiques, rapidement installées, offrant un bon confort de baignade, peu chères, fiables et solides, elles sont idéales pour un premier achat, les piscines autoportantes s’installent très rapidement sur un sol bien aplani (condition essentielle) sans nécessiter la réalisation d’une dalle en béton. Ces piscines se démontent aussi facilement qu’elles s’installent. Parfaites pour des maisons secondaires, elles peuvent se ranger une fois l’été terminé et être remisées sans requérir l’entretien continu d’une piscine installée de manière permanente.

Ces piscines nécessitent néanmoins une certaine attention car elles sont plus fragiles que les autres. Il faut éviter de s’appuyer sur les bords pour éviter de faire déborder l’eau du bassin. Bien que traitée anti-UV et offrant une bonne résistance à l’usure, la toile s’abîmera davantage à la longue, qu’une structure en bois ou en acier.

La piscine autoportante à armatures
Leur principe est le même que celui d’une piscine autoportante à savoir que la pression assure le maintien de la structure mais les boudins sont ici remplacés par une toile épaisse en PVC armé servant de liner, retenue par une structure de soutien tubulaire en acier, en aluminium, en résine ou en bois (plus esthétique). Les piscines à armatures rondes peuvent atteindre 9 mètres de diamètre et offrir une profondeur de bassin jusqu’à 1,20 m. Les piscines rectangulaires à armatures ne dépassent généralement pas 15 m de longueur. D’installation simple, il n’est nul besoin d’être un pro du bricolage pour les monter.

Plus solides que les piscines autoportantes gonflables grâce aux armatures métalliques, elles ont l’inconvénient d’être peu esthétiques.

Catégories : Maison

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *