Grimper et intervenir sur un toit n’est pas sans risque. Etant donné qu’il s’agit une intervention qui s’effectue en hauteur, il faut un minimum de précautions et de sécurité. Que se soit pour poser, nettoyer la toiture ou la gouttière, changer de tuile, les accidents peuvent se présenter dépendant du type et de la forme de votre toit. Dans la mesure du possible, si vous voulez escalader votre toiture, en premier lieu il faut vous tenir compte du type et de la forme de votre toit, et en second lieu il faut s’équiper correctement.

Prendre en compte le type et la forme de toiture

Avant de faire des travaux de toiture (poser, nettoyer, entretenir ou refaire), il faut vérifier la solidité, la pression, la pente et l’intensité de la toiture. Ces facteurs sont des risques supplémentaires. Pour cela, il faut connaitre le type de toit que vous avez.  En principe, marcher sur un toit peut endommager rapidement une toiture tant sur son isolation que sur son esthétisme. Il y a des types de couvertures qui ne présentent pas de pentes et donc, praticables pour marcher comme les toitures terrasses. La présence des matériaux de sécurité comme es caillebotis, les dalles de drainage et les dalles de béton diminue le risque de dégâts pour une chute et pour les fuites également.

Concernant la pente de votre toiture, si elle est trop inclinée, ne mettez pas de chaussures glissantes. Vaut mieux porter des chaussures de sécurité spéciales avec une semelle brute. Cela vous permettra de vous tenir équilibre.

Concernant  la pression, le mieux est de mettre une passerelle. Composée de dalles en plastique recyclé, elle a pour rôle de répartir la pression sur la surface brute, et ainsi, épargne la toiture. Une passerelle diminue donc tout glissement. Vous pouvez également opter pour l’installation d’une échelle de toit.

Si votre toiture est faite de tuiles, la technique pour monter est assez compliquée. Alors, vous devrez retirer quelques tuiles et marcher sur les sous-couvertures (liteaux). Pour une toiture en ardoise, utilisez une échelle, car elles sont très fragiles et se cassent facilement.

Se munir des équipements nécessaires

Ce couvreur professionnel qui se trouve dans le 11 par exemple, dispose de tous les équipements possibles et sont initiés aux règles de sécurité lors de la montée. Pour intervenir soi-même dans les travaux de toiture, il faut se munir de tous les matériels de sécurité comme une ceinture de charpentier pour mettre les bricoles, des chaussures antidérapantes, etc. Ensuite, utiliser une échelle est plus rassurant. C’est très important pour un travail en hauteur. Maintenez bien celle-là pour qu’elle ne bouge pas. Si vous n’avez personne pour vous aider dans votre manœuvre, ne le faites pas. Travaillez au moins à deux : l’un pour rester au sol et tenir l’échelle et l’autre pour intervenir en haut de la couverture et faire les réparations.

Enfin, il faut tenir compte des conditions climatiques. Pour effectuer un entretien de votre toit, ne le faites pas en temps mauvais, pendant les périodes ventileuses. Les conséquences pourraient être néfastes. Les risques de chute en cas de déstabilisation et de déconcentration dues aux rafales du vent peuvent être fatals. L’idéal est de ne pas travailler sur un toit durant les intempéries.

Catégories : Maison

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *