Le plancher chauffant hydraulique est bien plus apprécié que le système électrique pour ses multiples avantages. Car économique, plus confortable, le sol chauffant à eau est choisi dans le cadre d’une rénovation que sur une nouvelle construction. Mais avant de le choisir comme système de chauffe, voici tout ce qu’il faut savoir.

Les multiples avantages du plancher chauffant hydraulique

Le meilleur système de plancher chauffant aujourd’hui présent sur le marché est celui à eau ou le modèle hydraulique. Recommandé par le plombier installateur, le plancher chauffant hydraulique a l’avantage d’être plus économique et permet d’avoir un budget chauffage entre moins 10 à 15 %. Aussi, c’est le seul système qui peut être relié à des sources de chaleur renouvelable et économique tout en pouvant fonctionner à basse température. Pour toutes ces raisons, le plancher chauffant hydraulique est rentable à l’usage malgré un investissement de départ assez important.

En termes de confort, le plancher chauffant hydraulique est également plus apprécié que le modèle électrique. Sa chaleur est en effet plus homogène tout en étant mieux répartie pour apporter le confort dans chaque pièce. Aussi, les avantages communs que le plancher chauffant hydraulique partage avec le modèle électrique sont aussi importants. Car il faut savoir que le plancher chauffant à eau est également silencieux, évolutif, invisible et surtout plus esthétique. Pour tous ces avantages, le plombier installateur ne cesse de le recommander aussi bien pour une rénovation que pour une installation nouvelle.

L’installation d’un plancher à eau, la technique du plombier installateur

La réalisation d’un plancher chauffant à eau est assez simple et pourra être effectuée seule, à condition de suivre les consignes du plombier installateur. Pour réussir à concevoir seul un plancher chauffant à eau, consultez ce site. Toutefois, seules les installations réalisées par un professionnel sont éligibles aux crédits d’impôt.

  1. Les indispensables

Avant d’entamer les travaux, il faut partir d’un plan qui permet non seulement de déterminer l’ensemble des outils et équipements nécessaires, mais aussi de répondre au besoin réel de chaque pièce. Parmi les éléments qui doivent être à disposition, il y a les tuyaux du plancher en PER ou en PEB, les isolants, les collecteurs à 4 départs et les vannes, la sortie de chape et de dalle, les colliers ainsi que les supports.

  1. La préparation du réseau

Il faut par la suite réaliser le circuit hydraulique ou disposer d’une pieuvre hydraulique préalablement conçue qui suit la norme de l’espacement de 20 cm entre les tuyaux. La pieuvre hydraulique est aussi bien utilisée par le plombier installateur et également recommandée pour les installateurs novices à raison de sa facilité de pose.

  1. L’installation du circuit.

La méthode la plus simple pour mettre en place le circuit hydraulique est de disposer d’une plaque préformée qui permet de bloquer tout simplement les tubes entre les plots. Lorsque les circuits hydrauliques sont en place, il faut les raccorder aux nourrices qui sont préalablement fixées.

  1. Le test de pression

Le circuit devra être mis sous pression afin que les tuyaux puissent se dilater à leur maximum avant le coulage de la chape. Ce qui permet d’éviter les fissures. Aussi, cette étape permet de vérifier le bon fonctionnement du circuit.

  1. La chape

Cette dernière étape consiste à couvrir le circuit du plancher par de la chape à hauteur de 5cmafin que le sol restitue correctement la chaleur.

 

 

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *