Depuis qu’elle a été exportée des pays scandinaves, le toit végétal attire beaucoup de propriétaires au fil des années. La toiture végétale est devenue un choix fort intéressant pour ceux qui vont installer pour la première fois un toit, mais aussi pour ceux qui projettent de procéder à une rénovation de la structure. Diverses informations à propos du toit végétal sont apportées dans cet article pour que vous puissiez connaître un peu plus sur sa particularité.

Concrètement, un toit végétal, c’est quoi ?

Toit végétal, toiture verte, écotoit, toiture végétalisée, ce sont des appellations d’un type de toit qui recouvre la même signification. La particularité de cette toiture est qu’elle est couverte de végétal au sens propre de ce dernier. Le toit est conçu de sorte que le propriétaire puisse y planter des végétaux, légumes, fruits et bien d’autres.Cette conception de la toiture nous ramène à l’histoire des jardins suspendus de Babylone. La présence des végétaux sur le toit n’enlève en rien la fonction principale d’un toit qui est de protéger les occupants de la maison de la pluie et du froid. Elle vaservir de barrière au milieu extérieur et va protéger les occupants des intempéries selon les confirmations des couvreurs professionnels.

Les caractéristiques techniques de l’écotoit 

Cultiver sur un toit est possible, que le toit soit incliné ou plat, en respectant certaines conditions. Il faudra pour cela recourir à un professionnel comme ce couvreur en Allier. Ce dernier saura vous conseiller des meilleures solutions si vous envisagez de réaliser un tel projet.

Une des conditions qu’il faut savoir respecter avant de faire installer une toiture végétalisée par exemple est l’inclinaison du toit lui-même. Pour garantir la réalisation d’un tel projet, votre toiture ne doit être inclinée à plus de 45 degrés. Si votre toiture ne respecte pas cette inclinaison, un réaménagement est nécessaire pour ramener le toit à cette inclinaison et pour que les couches de terres se maintiennent sur le toit.

Qui plus est, si votre maison est située dans certaines régions aux conditions climatiques propices à l’accumulation d’eau — une région où la pluviosité est intense, la toiture doit être inclinée si l’on envisage d’adopter un écotoit. Cette inclinaison permettra de laisser passer les infiltrations d’eau. Comme les plantes sont reconnues avoir une capacité de rétention d’eau, un défaut d’inclinaison suffisante vous posera des problèmes de fuite aussi étanche que votre toit soit-il. 

Toit végétal : les options possibles 

 Si vous envisagez de végétaliser votre toit, trois options sont possibles.

Une végétalisation intensive est la première option. Pratiquement, c’est un jardin où sont plantées intensivement plusieurs espèces. Le propriétaire peut s’y promener et soigner ses plantes, comme s’il s’agissait d’un jardin au niveau de rez-de-chaussée ou d’un jardin dans les étages inférieurs au niveau de la toiture.

Une autre option est la végétalisation extensive. Par rapport à la première option, le toit est cultivé de manière extensive, il n’y a pas de soins comme dans la première. Cette option va être plus facile à entretenir, mais elle présente l’inconvénient de ne pas être tout à fait accessible. Son poids est moindre par rapport à la végétalisation intensive qui peut atteindre facilement les 3 tonnes au mètre carré. Et c’est un de ses avantages.

La meilleure, qui offre la bonne isolation de votre maison sans que vous ne vous n’ayez à vous soucier ni du poids du jardin, ni des problèmes d’infiltration, est l’intermédiaire entre ces deux options, c’est la végétalisation semi intensive.

Entre ces deux options, vous pouvez toujours choisir la toiture végétalisée semi-intensive qui vous offre la meilleure isolation pour votre maison.

Catégories : Maison

1 commentaire

Junon · 18 juillet 2019 à 11 h 15 min

magnifique, je me demande combien ça coute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *